Bilan après 10 jours de campagne… Première manche à Stephen Harper…

Image tirée du site : http://www.electionalmanac.com/ea/canada-seat-projections/
Image tirée du site : http://www.electionalmanac.com/ea/canada-seat-projections/
Lundi dernier, j’ai eu la chance d’avoir en entrevue le PDG de EKOS Politics Frank Graves. Discussion passionnante sur la campagne électorale en cours au fédéral. Ce que je retiens de mon entretien avec lui? D’abord que le gros du résultat électoral se jouera en Ontario où des luttes à trois pourraient avoir un impact décisif sur l’issu de la joute électorale. Ensuite, que le Québec pourrait être un boite à surprise compte tenu que plusieurs comtés pourraient produire des luttes à 3 même à 4; un scénario qui rend difficile toute prédiction de résultat.

Intéressant de noter que du point de vue du sondeur, les défis sont multiples. « Peu de nos clients dévoueront plus d’argent à cette campagne de 11 semaines qu’ils ne le feraient pour une campagne de 5 semaines. À nous de bien étendre nos interventions pendant la campagne tout en nous basant sur les meilleures pratiques d’enquête et des échantillons plus significatifs au national et en région. »

La campagne électorale sera longue. Des enquêtes il y en aura encore beaucoup mais une certaine tendance semble déjà se dégager (et concordent avec l’analyse faite par Frank Graves lundi dernier) des agrégateurs de sondages bien qu’il reste bien du temps pour que la situation change. Les scénarios qui permettent au NPD de prendre le pouvoir majoritaire sont de plus en plus ténus.

L’appui plancher des conservateurs (et une refonte de la carte électorale qui leur est sans nul doute favorable) leur permet de compter sur 120 sièges plus ou moins acquis. Dans le pire des scénarios, cela les place à égalité avec le NPD, tout le reste reposant sur des luttes plus serrées.

Capture d’écran 2015-08-12 à 21.50.25

Un contexte de gouvernement minoritaire.

Quand on analyse les tendances à long terme, pour le Québec, tout effondrement du vote du NPD pourrait profiter, au premier chef, au Bloc Québécois et aux Conservateurs. Aussi, force est de constater que l’enracinement du NPD au Québec est beaucoup plus fragile que celui de bien des Conservateurs dans l’ouest et en Ontario rural. Car l’écueil le plus important qui se dresse devant le NPD en ce moment semble être son incapacité de percer en Ontario. Brian Breguet (Too close too call) l’expliquait récemment, pour que le NPD espère former un gouvernement sans une présence significative en Ontario (le strict minimum serait 32 sièges), il faut que Mulcair produise deux vagues oranges, en Colombie-Britannique et au Québec.

Pas évident.

Ce qui est se dessine, encore, selon les tendances à long terme, c’est que tous les scénarios très probables où les Conservateurs remportent le plus de sièges semblent écarter une percée du clan Harper au Québec. Donc si Harper est reconduit au pouvoir, le Québec n’aura vraisemblablement rien à y voir.

On doit préciser que le Québec est encore un peu plus marginalisé dans le nouveau parlement, ne comptant que 3 sièges parmi la plus de trentaine de comtés de plus. Ce ne sera plus l’exception mais bien la règle, les gouvernements au fédéral se feront, et se déferont, sans que le Québec n’y jouisse d’une grande influence. Suffit que l’appui du NPD de Mulcair tombe au Québec et ce parti retrouverait la marginalité parlementaire de la 3e opposition.

Bilan après 10 jours? Avantage Harper.

Bref, après 10 jours de campagne, le plancher des Conservateurs demeure plus solide que celui de ses adversaires. En ça, les Conservateurs ont remporté la première manche en ce qu’ils n’ont pas payé trop cher le prix du déclenchement de ces élections, et la base du parti semble solide. Cependant, les dix prochains jours seront déterminants pour les Conservateurs. Le procès Duffy fera du bruit et les courriels incriminants pour l’ex chef de cabinet de Harper Nigel Wright (et le PM par extension) ont été publiés. On saura bientôt si cela affectera l’appui actuel des Conservateurs. 

Tacticiens hors pairs, les Conservateurs ont d’abord lancé des attaques chirurgicales, répétées, efficaces, contre la réputation de Trudeau « He’s just not ready! ». Voilà maintenant que les Conservateurs semblent en voie d’entraîner Mulcair sur leur terrain électoral. De jour en jour, Mulcair pousse le NPD toujours un peu plus à droite sur l’échiquier idéologique. À ce jeu, Mulcair est assuré de perdre.

Capture d’écran 2015-08-12 à 22.30.03

Le lancement de livre de Mulcair stoppé par des militants écologistes qui dénoncent l'appui équivoque de ce parti aux

Il y a véritablement un risque que la campagne du NPD, option progressiste du « tout sauf Harper », déraille si quotidiennement les photo op de Mulcair se trouvent perturbés de la même façon que le seraient ceux de Harper sans l’indécente sécurité dont le PM s’entoure afin d’éloigner la population de son plus important rendez-vous démocratique.

Plus Mulcair rétrécit l’écart idéologique qui le sépare de Harper, plus il se condamne à la défaite. En ça, le chef du NPD a manifestement perdu des plumes au cours des dix premiers jours de campagne. Bilan NPD : Mulcair juste correct au premier débat, trois candidats éjectés, trois revendications progressistes réprimées, appui équivoque aux sables bitumineux et aux pipelines, une candidate vedette déjà deux fois muselées… Sans compter que l’incohérence du discours du chef Mulcair sur des enjeux clés comme les pipelines a contribué à ce que les adversaires du NPD consolident ce qui n’est plus à démontrer, Mulcair tient un double discours sur la question. D’ailleurs, Mathieu Charlebois est savoureux dans L’Actualité à ce sujet…

« Les sables bitumineux sont une source de pollution inacceptable, and a great opportunity for Canada« 

CMOtg3HUYAAT5f4

Publicités

Une réflexion sur “Bilan après 10 jours de campagne… Première manche à Stephen Harper…

  1. Le sort du gouvernement Harper se joue peut-être lors du procès de Mike Duffy. En effet celui – ci pourrait entraîner Stephen Harper dans sa chute. L’ex – chef de cabinet Niger Wright affiche quant à lui une loyauté indéfectible envers son ancien patron, il ne fera pas de déclaration incriminante.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s