Énergie Est divise le NPD depuis longtemps…

CKJfQ9JXAAA3133

Un soir de mars 2014, Nathan Cullen, le populaire député néodémocrate de Skeena-Bulkley Valley en Colombie-Britannique (et ex adversaire de « Tom » Mulcair à la chefferie du NPD) assiste à une rencontre citoyenne au Robson Square de l’Université de la C-B dans le cadre de sa tournée « Take back our coast » (reprenons nos côtes).

Capture d’écran 2015-08-21 à 10.15.15

Le député se proposait ainsi de rencontrer les citoyens de la Colombie-Britannique dans le cadre de six rencontres différentes, chaque fois pour mousser l’opposition au pipeline Northern Gateway de la pétrolière Enbridge. Et le député sait chauffer la foule du Robson Square ce soir là! Déjà il anticipe les élections de 2015, oui… la campagne actuelle!

« Imagine if in 18 months this issue is on the ballot. Imagine if people go to the polls thinking about how this government that has done everything to facilitate and encourage this [Enbridge] pipeline… I think we can take back our coast, I think we can take back our country, »

(Imaginez si, dans 18 mois [soit maintenant] ce dossier de pipeline devient en enjeu électoral! Imaginez que les gens se rendent dans l’urne pour voter en pensant à ce gouvernement qui fait tout pour encourager ce pipeline d’Enbridge. Je crois que nous pouvons reprendre nos côtes! Je pense que nous pouvons reprendre en main notre pays!)

Ayoye.

On lit ça aujourd’hui en sachant que le NPD appuie sans réserve le pipeline Énergie Est. En quoi les côtes de la Colombie-Britannique valent-elles un combat si engagé que le NPD refuse de mener pour les rivages et les côtes du St-Laurent?

cpt123271392_high

Et pourtant, cette rencontre citoyenne en particulier a connu un petit rebondissement. Quelqu’un a voulu casser le party comme on dit.

La journaliste Jenny Uechi du Vancouver Observer était sur place; elle raconte ainsi l’accrochage : 

Lors de la période de question du public, un vieil homme aux cheveux longs et grisonnants s’est approché du micro est a questionné sans relâche le député Cullen sur la contradiction évidente du NPD concernant les pipelines. « Votre parti, votre chef Thomas Mulcair, appuie le pipeline Énergie Est qui fera transiter ce bitume ultra toxique d’ouest en est! » a lancé le vieil homme. La foule a tenté de calmer l’homme, on l’accusait de changer de sujet. Ce à quoi il a répliqué « voyons, tout ça participe du même dossier! Ça vise l’expansion de projets de bitumineux! Connaissez-vous Énergie Est au moins! »

Les gens dans la salle ont dit que oui ils connaissaient Énergie Est mais que l’on voulait se concentrer sur Northern Gateway. Bref, achale-nous pas avec ça le vieux!

En entrevue avec le Vancouver Observer suite à cette rencontre, Nathan Cullen, visiblement mal à l’aise concernant la question du pipeline Énergie Est, a refusé de le condamner et a plutôt élaborer sur le processus de consultation… Exit la verve militante anti pipeline de quelques heures auparavant.

Plus récemment, fin juillet 2015, le député Nathan Cullen en entrevue avec le Watershed Sentinel a encore refusé de se positionner clairement par rapport au pipeline Énergie Est.

Pourtant, dans sa plateforme lors de la chefferie du NPD (novembre 2011), Nathan Cullen offre quelques pistes de réflexion fort intéressantes en ce qui concerne les pipelines qui visent l’exportation de bitume toxique albertain :

« Ensure that our economy’s current reliance on fossil fuels benefits Canadian workers, by stopping the export of raw bitumen. This policy reflects that:

The export of raw bitumen rapidly expands the pace of development in the oil sands, and sells off natural resources in their least valuable form. Proposed pipelines to the United States and ports destined for Asia are poised to export tens of thousands of jobs in refining and spin-off opportunities. Particularly in regard to Asia, exporting raw bitumen also increases pollution due to less stringent environmental rules. »

Bref, non à la construction de pipelines qui ne visent que l’exportation du bitume albertain. Aussi, il est déjà acquis et démontré que le pipeline Énergie Est ne sera pas générateur d’emplois ni de grandes retombées économiques…

Alors, qui posera la question à Nathan Cullen et à « Tom » Mulcair :En quoi les côtes de la Colombie-Britannique valent-elles un combat si engagé que le NPD refuse de mener pour les rivages et les côtes du St-Laurent?

Publicités

Une réflexion sur “Énergie Est divise le NPD depuis longtemps…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s