Les Libéraux de Trudeau attaquent le NPD par la gauche…

Capture d’écran 2015-08-24 à 08.19.10

Il fallait s’y en attendre, le parti Libéral du canada de Justin Trudeau passe à l’attaque, et il vise le NPD. Des ténors libéraux comme John McCallum et Chrystia Freeland ont lancé les premières salves en fin de semaine en visant précisément l’électeur « plus à gauche » que le NPD semble délaisser depuis le début de la campagne électorale.

Dès le second jour de campagne, je rappelais à l’attention des lecteur de ce blogue la critique formulée par une figure de proue du NPD au Canada, l’ex ministre néodémocrate de la Saskatchewan Janice Mackinnon qui, à la populaire émission de la CBC Cross country Checkup, se désolait que Mulcair pousse le NPD plus à droite que le PLC de Trudeau.

Capture d’écran 2015-08-24 à 08.00.48

Hier encore, le chef du NPD reculait sur une énième promesse plus « progressiste » comme le rapportait le journal Metro. Chaque fois, le parti libéral du Canada en fait ses choux gras et en profite pour rappeler à cette frange d’électeurs plus progressistes qu’ils courtisent tous les deux (PLC et NPD) que Mulcair recule sur ses engagements.

“What would Tommy Douglas say?” (Qu’en penserait Tommy Douglas?)

La ligne d’attaque des Libéraux en fin de semaine était fort efficace en ce sens. Pour bien montrer à quel point le chef néodémocrate rompt avec l’héritage progressiste du parti, John McCallum posait la question suivante à propos des reculs successifs de « Tom » Mulcair : « qu’en penserait Tommy Douglas? » (l’équivalent du René Lévesque du PQ pour le NPD).

En particulier, le PLC de Trudeau reprend à son compte la promesse rompue par le NPD de taxer les plus riches de l’échelle fiscale pour ensuite baisser le seuil de taxation des familles de la classe moyenne.

Capture d’écran 2015-08-24 à 08.17.09

Sur un autre front, le député libéral McCullum n’a pas manque de rappeler lors de son point de presse que la prétention du chef du NPD que la première ministre de l’Ontario appuyait la promesse du NPD d’un programme universel de garderies à 15$ était fausse. En effet, la ministre de l’éducation ontarienne Liz Sandals a rectifié le tir et a invité tous les partis à investir en la matière sans accorder quelque appui que ce soit au NPD. Normal quand on sait que les Libéraux provinciaux ontariens appuient concrètement, sur le terrain, le PLC de Trudeau.

Cette lutte sans merci pour l’électeur plus progressiste dans le ROC est très intéressante et largement couverte dans le Canada anglais; un peu moins au Québec. cela s’explique, notamment, par le fait que l’alternative progressiste naturelle au Québec quand le NPD sacrifie ses promesses de gauche devient le Bloc Québécois.

Déjà que « Tom » Mulcair se fait vacillant dans sa position de « chef progressiste » en assurant le plus sérieusement du monde qu’il est « social-démocrate », « progressiste », mais pas de « gauche ».

Une telle antinomie est loufoque et ne fait qu’amplifier la perception toujours croissante que le chef du NPD est maître du double-dicours. Dans le Canada anglais, tous les adversaires du NPD l’ont compris. Libéraux, Conservateurs et même les Verts ne se gênent pas pour attaquer Mulcair à partir de cette prémisse bien précise…

Publicités

Une réflexion sur “Les Libéraux de Trudeau attaquent le NPD par la gauche…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s