« L’hypocrisie du parti Vert… »

Capture d’écran 2015-09-08 à 09.53.23

Une brève ce matin. Il n’y a pas qu’au Québec que la critique peut se faire virulente envers un tiers parti qui vise ses supposés « alliés idéologiques » afin des gains électoraux. Combien de fois les militants indépendantistes du parti Québécois ont-ils accusé Québec Solidaire de les attaquer pour gruger quelques miettes au mépris de leurs « convictions » plutôt que de faire la lutte à un adversaire commun, le parti Libéral parc exemple…

Voilà un peu ce qui se passe en Colombie-Britannique dans le comté de Victoria où la lutte s’annonce féroce entre le NPD, les Verts, les Conservateurs et les Libéraux. Une course à quatre où chaque vote comptera. Les néodémocrates en ont contre le parti Vert qui est très fort dans ce comté ce qui pourrait compromettre les chance de leur candidat Murray Rankin, un avocat spécialiste des questions environnementales.

Capture d’écran 2015-09-08 à 10.04.27

À l’autre bout du spectre, les Verts ont toutes les raisons de croire en leurs chances et selon les projections de Éric Grenier de ThreeHundredEight le parti d’Elizabeth May serait deuxième dans ce comté. On doit prendre avec un grain de sel de telles projections car la marge d’erreur est cependant très grande. Ce qui semble plus certain c’est que le parti Conservateur, quatrième, n’a aucune chance dans ce comté. Si la logique avancée par le NPD et l’auteur de l’article cité ici est de « défaire Harper à tout prix », rien n’empêche les Verts de faire campagne et de viser la victoire de toutes leurs forces dans un comté où les Conservateurs n’ont aucune chance non?

Pas pour Bill Tieleman, l‘auteur de l’éditorial, pour qui le candidat du NPD Rankin, ex président de l’organisme West Coast Environmental Law a plus de crédibilité sur les questions de l’environnement que Elizabeth May, chef des Verts qui a été conseillère du premier ministre Conservateur Brian Mulroney rappelle-t-il.

« Who cares that Rankin is ex-president of West Coast Environmental Law and ex-chair of the Land Conservancy of B.C.?

Who cares that Rankin’s environmental credentials might exceed May’s, who once worked for Conservative Prime Minister Brian Mulroney? »

Mulcair Orford Capture d’écran 2015-08-31 à 08.55.10

Lancer des roches dans une maison de verre…

Ah? Si je suis un conseiller stratégique du parti Vert je rappelle illico le passé du chef du NPD comme ministre de l’environnement du Québec, un passé noirci par des positions très discutables comme l’appui sans réserve à la commercialisation des ressources hydrographiques précieuses de la province, sa décision ultra partisane de nuire à des groupes environnementaux par pure mesquinerie ou son appui équivoque à la privatisation du Mont-Orford. En matière de défense de l’environnement, Mulcair est loin d’être une référence.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s