L’incursion de Françoise David dans la campagne fédérale aura nui à son allié NPD…

Capture d’écran 2015-10-04 à 13.32.07

Nul ne doutera que l’incursion de Françoise David, co porte-parole de Québec solidaire, avait pour but de venir en aide à un allié politique au fédéral, le NPD, qui se trouvait malmené dans les sondages. Les appuis à Mulcair fondent comme neige au soleil, les manchettes dévastatrices s’accumulent au gré des sondages qui le sont tout autant.

C’est dans ce contexte que Françoise David, qui avait pourtant annoncer que son parti n’appuierait personne dans la campagne fédérale – ce qui n’avait berné personne car nombre de militants solidaires appuient ouvertement le NPD – est intervenue afin de tenter de se placer au dessus de la mêlée pour sommer que les partie, la population et surtout les adversaires du NPD cessent de jaser du « niqab ».

Profitant sans problème de sa tribune à Radio-Canada, cette tribune qu’on refuse aux ténors du Bloc Québécois sous prétexte que leur représentation démocratique est trop faible mais que l’on accorde à Françoise David sans problèmes et sans considérations des mêmes règles, la porte-parole solidaire sermonne: Un faux débat, une hérésie qui ne fait qu’exacerber l' »islamophobie », une diversion qui détourne l’attention du bon peuple des « vraies affaires »….

Sauf que de plus en plus de Québécois en ont plein le dos des sermons de « Soeur Supérieure Françoise » comme se plaisent à l’appeler quelques commentateurs pour railler la posture idéologique qui qualifie la nature de ses « interventions ».

« Françoise David veut calmer le jeu » titrait Radio-Canada.

Dans les faits, sa voix s’ajoutait à une pléthore d’autres de la gauche inclusive qui n’en pouvait plus de cesser de parler, de commenter la question du « niqab » pour tenter soit de réhabiliter le NPD par l’argumentaire du faux-débat, sinon pour haranguer les 93% de Québécois qui semblent-t-il seraient trop bêtes pour comprendre qu’ils sont instrumentalisés par des politiciens qui abusent de leur ignorance.

Capture d’écran 2015-10-04 à 11.45.58

Et voilà exactement où tout déraille pour Françoise David et ceux qui l’appuient. Et c’est Denise Bombardier qui, de façon lapidaire, l’a exprimé le mieux à mon humble avis.

« La sœur supérieure de l’Assemblée nationale, Françoise David, inspirée, on peut le penser, par le redoutable activiste Amir Khadir, a réussi cette semaine un coup fumant. À la suite d’un incident déplorable où deux adolescents imbéciles et cruels ont arraché le voile d’une musulmane enceinte de quatre mois et l’ont bousculée, la députée de Québec solidaire a d’une certaine manière forcé les autres partis à adopter cette motion dénonçant l’islamophobie au Québec. N’est-ce pas offensant de suggérer que le Québec est un pays islamophobe?
Rappelons pour mémoire qu’il y a quelques années, d’autres adolescents aussi stupides et ignorants avaient arraché les chapeaux de fourrures de juifs hassidiques à Outremont. À l’époque, aucun parti politique n’avait cru bon de dénoncer à l’Assemblée nationale l’antisémitisme du peuple québécois. Autre temps, autres lobbys. »

On doit aussi ajouter que non contente que sa motion à l’Assemblée nationale soit adoptée à l’unanimité, Françoise David -fâchée que des caquistes ou péquistes n’ait pas décidé de s’abstenir ou de s’y opposer- y est allée d’un vicieux procès d’intention envers la CAQ et le parti Québécois. Selon Soeur supérieure, ces deux partis ont appuyé sa motion sans le vouloir vraiment.

Instrumentaliser l' »islamophobie »…

Dans les heures qui ont suivi cette motion, si les parlementaires ont été pris au piège d’une instrumentalisation de l' »islamophobie » comme moyen de taire, ou de faire cesser tout débat sur la question, plusieurs voix se sont levées pour condamner cet « appel au calme » de Françoise David tout empreint de mépris.

L’Association québécoise des Nord-Africains pour la laïcité s’est aussi indignée de cette instrumentalisation de l’islamophobie et a vertement critiqué Françoise David :

« Les Québécois sont interpellés et souvent outrés par des pratiques soi-disant religieuses, telles que le niqab. Ils observent qu’il s’agit plus de régression et de dérives pouvant faire dérailler le projet de société qu’ils développent et font évoluer depuis des décennies, pour ne pas dire des siècles. Nous, citoyens Québécois de culture musulmane, sommes également outrés d’être associés à ces victimaires qui disent parler en notre nom. Nous sommes outrés que vous parliez en notre nom en utilisant ce mot islamophobie. En traitant les Québécois de racistes et d’islamophobes, vous les insultez et vous nous insultez, nous aussi, citoyens Québécois de culture musulmane. Merci Madame de ne plus parler en notre nom. »

Et que dire de la réponse de l’écrivaine Djemila Benhabib…

« Trop souvent ce concept-là [de l’islamophobie] est utilisé par les islamistes et les communautaristes pour attaquer les laïques en les accusant de racisme. Nous ne devons pas accépter cette escroquerie intellectuelle et céder à ce chantage de la victimisation.
Non, la critique de l’islam n’est pa de l’islamophie. Non, la dénonciation des voiles islamiques et de l’islam politique n’est pas de l’islamophobie.
Qui, au Québec, en a fait un fond de commerce et un espèce de paravent? D’une part, le Collectif québécois contre l’islamophobie (CQCI) fondé par Adil Charkaoui et Salam Elmenyawi, un chaud partisan des tribunaux islamique et d’autre part, l’Association des musulmans et arabes pour la laïcité qui n’a rien de laïque et qui est même anti-laïque puisqu’elle joue à fond la carte du communautarisme. »

Au final, « l’appel au calme » de Françoise David aura plus nui à son allié NPD qu’autre chose. Ce mépris condescendant envers les citoyens a fait son temps. Quand on y ajoute l’appui inconsidéré de la co porte-parole solidaire au liberticide projet de loi 59 des Libéraux provinciaux, on se rend bien compte que Françoise David campe solidement du côté de ceux qui, à l’instar de Trudeau et Mulcair, militent pour que ce « multiculturalisme sans limite », ce « multiculturalisme des chartes et des tribunaux » qui irrite la majorité de la population tant au Canada qu’au Québec.

Publicités

5 réflexions sur “L’incursion de Françoise David dans la campagne fédérale aura nui à son allié NPD…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s