La colère de la « gauche inclusive »…

Le très
Le très « inclusif » Jean Barbe a décidé d’exclure tous les bloquistes présumés de son fil Facebook…

Au cours des dernières heures, sur les réseaux sociaux, certaines voix qui se réclament de la gauche « inclusive » laissent paraître leur colère devant l’affaissement des appuis du NPD dans le Canada anglais et plus spécifiquement au Québec.

Un échange hallucinant entre le militant indépendantiste Carl Boileau et le chroniqueur « inclusif » Jean Barbe, qui en appelle à voter NPD, s’est terminé abruptement. Un échange pourtant corsé, mais respectueux. Boileau en appelle à voter Bloc Québécois, Barbe réplique que c’est à cause des « méchants nationalistes identitaires » du Bloc que le NPD coule, racistes, xénophobes, niqab, etc. La poutine de fort mauvais goût habituelle quoi.

Je côtoie nombre de militants « inclusifs » sur les réseaux sociaux et on sent bien la colère qui les animent devant les déboires du NPD. On le comprendra. Là où le bât blesse, c’est que à l’unanimité, ces derniers accusent le niqab, le Bloc Québécois, les Conservateurs, les « nationalistes identitaires xénophobes » pour la chute de Mulcair dans les sondages et sa campagne qui déraille complètement.

Rétropédalons.

Mulcair a amorcé sa descente dans le Canada-anglais bien avant que le niqab s’invite dans la campagne. J’ai beaucoup écrit sur les erreurs de Mulcair que l’on a beaucoup rapporté dans les médias du Rest of Canada. Quand un chef de parti national se pointe à Vancouver devant les médias régionaux et nationaux et clame devant une foule médusée que la ville la plus importante du Canada c’est Toronto; difficile de blâmer les autres quand le lendemain, le chef se fait planter. Voilà une erreur de novice quand on connaît la susceptibilité des gens de l’ouest concernant l’influence trop grande dans le Canada des villes de l’est du pays.

De la même façon, difficile de blâmer les autres quand le passé très contradictoire de Mulcair est coulé aux médias pour l’embêter par des adversaires politique que le chef du NPD s’est fait parmi son ancienne formation politique. Plus d’une fois d’anciens collègues de Mulcair au parti Libéral du Québec ont tenu à corriger les mensonges ou contradictions avancées par le chef du NPD sur son passage de ministre au sein du PLQ. Mulcair a menti sur son rôle dans le dossier Orford, sur son appui à la privatisation de l’eau, sur sa participation au love-in lors du référendum de 1995. Chaque fois, d’anciens alliés l’ont contredit, preuves à l’appui.

Difficile de blâmer les autres quand Mulcair est placé devant ses contradictions des positions de son parti concernant les pipelines. Les médias se sont penchés sur ses discours passés et présents et en conclu que le chef du NPD disait une chose et son contraire en fonction de l’électorat qu’il courtisait.

Capture d’écran 2015-09-21 à 10.53.45

Avant de blâmer les « Bloquistes xénophobes », la gauche inclusive devrait lire un peu ce que l’on dit de la campagne de « Tom » Mulcair dans le Canada anglais. La position du NPD sur le multiculturalisme a nui au parti en ce qu’elle est en profond décalage avec l’opinion des Canadiens et des Québécois, pas de doute.

Capture d’écran 2015-09-29 à 10.22.49

Mais quand on lit le texte dur, lucide, du chroniqueur Lawrence Martin dans le Globe & Mail qui annonce que les carottes sont cuites pour le NPD dans cette course à trois, ce n’est pas le « niqab » qui explique seul la déconfiture du NPD. Loin s’en faut.

Pas de niqab dans son analyse… Ou si peu.

« No guts, no glory, the old saying goes. You gotta takes risks. Sit on a lead in the third period, watch the lead disappear.

Same thing in politics, as Thomas Mulcair and the NDP are learning now.

They’ve been serving up Pablum. Almost 70 per cent of voters say they want change. But on economic policy, the Orange Wave has come at them waving white handkerchiefs, surrendering to the mushy middle.

With victory in sight, they got cold feet. The party that once promised an overhaul of the capitalist system brought in an economic playbook that might well be titled, “Let’s Scale The Smallest Mountains.”

Reading it is like watching toenails grow. Stay the course on Conservative budgeting; no big stimulus package; raise the minimum wage for only a minimal portion of the population; no new taxes on the sumptuously rich. »

Ce qui a coulé le NPD selon Martin? Son absence complète d’audace, le fait que Mulcair a abandonné complètement le fondement progressiste du parti pour se positionner dans le « marasme du centre », sans ambition. « Il a joué la trappe et a vu son avance fondre jusqu’à la défaite ».

Capture d’écran 2015-08-28 à 09.26.26

Le NPD vient-il de bousiller sa plus belle chance de prendre le pouvoir au fédéral depuis sa fondation?

Dans un autre texte percutant cette fois de l’analyste politique Greg Lyle, encore une fois peu de niqab pour expliquer la déconfiture du NPD de « Tom » Mulcair. Encore une fois, l’analyste pointe plutôt vers la traversin idéologique opérée par Mulcair au NPD.

Capture d’écran 2015-09-28 à 19.24.19

Ce passage de Lyle est percutant :

« The Trudeau Liberals are doing to Tom Mulcair what the Wynne Liberals in Ontario did to Andrea Horwath: gaining ground among people who share left and centre-left values.The Liberals have gained seven points among the Core Left, 11 points among Left Liberals and seven points among Business Liberals. This makes a lot of sense when you think about what the Liberals have been saying on issues like deficit, stimulus and immediate increases in social programs. »

Ah? Pas de niqab ici. D’où vient la saignée du NPD dans les sondages et dans leurs appuis avoués? Là où ça compte le plus, au sein de segment de l’électorat habituellement conquis par le NPD, plus à gauche. Pourtant, dès le début de la campagne, des militants néodémocrates influents comme Janice MacKinnon, docteur et professeur en politiques publiques de l’Université de la Saskatchewan et ex ministre NPD dans sa province dans le gouvernement de Roy Romanow ont mis en garde le chef Mulcair de ne pas s’aliéner sa base militante de gauche…

Voilà le type d’introspection que la « gauche inclusive » refuse obstinément de faire. Plus facile de blâmer les autres, plus facile de blâmer le niqab. Il faisait pourtant encore plus de 33 degrés en aout quand les médias ont commencé à se moquer, à critiquer le virage à droite que Mulcair imposait au NPD. À Toronto, dès lors on a questionné ce repositionnement idéologique surprenant. Plus la campagne avançait, plus on s,est intéressé aux propositions du NPD; en économie notamment où Mulcair a décidé de proposer un plan qui se rapprochait beaucoup plus des positions des Conservateurs que de la tradition néodémocrate.

Capture d’écran 2015-08-09 à 18.28.50Capture d’écran 2015-08-09 à 18.31.42

Les médias du Canada-anglais ont fait leurs choux gras du rififi entre Mulcair et sa candidate vedette dans Toronto-Centre, la progressiste journaliste Linda McQuaig que le chef a dû ramener à l’ordre chaque fois qu’elle a osé défendre des positions traditionnelles du NPD qui figuraient dans la plateforme électorale de ce parti quand il était mené par Jack Layton. On parle ici de hausser l’imposition des plus riches et de ralentir la production (voire même un moratoire) sur l’exploitation des sables bitumineux pour permettre au Canada de respecter ses engagements en matière de lutte aux changements climatiques. Chaque fois le chef Mulcair a imposer à sa candidate de se rétracter.

Le NPD continue d'appuyer un candidat aux positions très controversées, contre le mariage gay, contre l'avortement...
Le NPD continue d’appuyer un candidat aux positions très controversées, contre le mariage gay, contre l’avortement…

Capture d’écran 2015-08-09 à 18.40.05

La gauche inclusive a été fort silencieuse quand les médias nationaux ont rapporté que le NPD s’accommodait des positions rétrogrades d’un « pasteur catholique de la communauté Tamil » anti mariage du même sexe, anti avortement, et dont l’opinion sur les gay est condamnable, au mieux. Est-ce parce que ce « pasteur » est très influent au sein de sa collectivité? Le NPD a réitéré son appui à ce candidat gênant. Dire que ce candidat use de l’image de Jack Layton dans sa publicité de campagne…

Bref, la « gauche inclusive » peut bien blâmer tout le monde et surtout sa cible favorite, les indépendantistes qui sont restés fidèles au Bloc Québécois, et pourtant l’artisan premier de la déconfiture à laquelle on assiste présentement au NPD demeure le NPD lui-même et au premier rang son chef. Dommage que l’on doive se tourner vers les médias anglophones pour trouver des analyses lucides de la situation.

Pas facile cependant pour des gens qui se disent de « gauche » d’admettre que le parti qu’ils appuient est, selon toute vraisemblance, conduit à la défaite par un politicien opportuniste de droite avec qui ils n’ont de commun que l’appui inconditionnel à l’application la plus radicale du multiculturalisme canadien; lui même en décalage avec l’écrasante majorité des Canadiens et des Québécois…

4 réflexions sur “La colère de la « gauche inclusive »…

  1. Ça fait longtemps que j’avais Planté la barbe à Jean dans les poubelles. Ça fait longtemps que j’ai flucher tous les inclusifs et autres fédéralistes hypocrites de ma liste de Contacte. Et, moi je ne prétend pas être inclusif.

    Aimé par 1 personne

  2. Dommage pour la crédibilité de ce texte qu’il soit miné de généralisations et amalgames quant à « la gauche inclusive ». Je crois bien sincèrement ne pas être seul à avoir été rapidement déçu par le virage à droite du NPD, pour qui, au final, j’ai pensé voté pour la première fois cette année, en tant que militant de gauche. Je ne peux qu’espérer qu’un réel parti de gauche crédible et fidèle à ses valeur puisse enfin donne un nouveau souffle à ce pays.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s